Le sous-préfet à la rencontre d’une entreprise labellisée

Hier, mardi 15 décembre, le sous-préfet de Cholet, Mohamed Saadallah, était en visite à Beaupréau-en-Mauges. Accompagné de quelques élus de la municipalité, il est allé à la rencontre d’Olivier Verrièle, dirigeant de la Société Choletaise de Fabrication (SCF) à Andrezé.

 Créée en 1969, la SFC est spécialisée en tressage et tissage d’accessoires de mode haut de gamme (lacets, gallons, sangles…). Avec un projet industriel structurant pour le territoire, basé sur des valeurs humanistes et une histoire forte, cette entreprise s’inscrit parfaitement dans le tissu industriel local. A ce titre, la SCF a reçu, début décembre, le soutien de l’Etat à travers le label “France Relance”.

Tout au long de l’après-midi, les échanges ont été riches et constructifs. Olivier Verrièle, dirigeant de la société andrezéenne depuis 2010, a présenté son entreprise de très haute technicité à Mohamed Saadallah, sous-préfet de Cholet, et aux élus de Beaupréau-en-Mauges. Elle puise son expertise dans des savoirs faire anciens, sans pour autant faire une croix sur du matériel innovant. Les différentes techniques de tissage utilisées allient modernité et sauvegarde du patrimoine.

En 2013, Olivier Verrièle rachète notamment 1050 métiers à tresser en bois à Saint-Chamond en Haute-Loire, datant pour la plupart des années 1800 et 1900. Cette opération permet à la SCF de développer sa gamme de produits en produisant des lacets plus résistants, pour des marques de luxe, mais également de préserver le patrimoine et des savoirs faire anciens.

Depuis 2012, la société est labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant ». Cette marque de reconnaissance de l’Etat distingue les entreprises françaises aux savoirs faire artisanaux et industriels d’excellence. « Les techniques utilisées sont remarquables. La SCF ouvre régulièrement ses portes au public lors des Journées du Patrimoine. Si ces opérations se renouvellent, on ne peut qu’inviter les habitants à découvrir ces ateliers de productions. » commente Didier Sauvestre, adjoint de Beaupréau-en-Mauges en charge de l’économie.

La visite a également permis d’échanger avec le sous-préfet sur les perspectives d’évolution de l’entreprise et sur la nécessité de développer des liens avec les entreprises du territoire. Pour Olivier Verrièle et les élus de Beaupréau-en-Mauges, il est primordial de créer une vraie synergie à l’échelle de la commune mais aussi de Mauges Communauté.  « En 2014, l’entreprise déménage sur la zone industrielle des Landes Fleuries à Andrezé, dans un bâtiment relais financé en partie par la commune. Il y a 10 ans, la SCF comptait une quinzaine de salariés. Aujourd’hui, ils sont 45. C’est un bel exemple de partenariat public privé gagnant-gagnant ! » conclut Franck Aubin.

 

 

Imprimer