MENU

Rallumez les étoiles de Beaupréau-en-Mauges

La commune, riche de paysages variés, œuvre à la protection et à la valorisation de son patrimoine, notamment naturel. La trame noire consiste à préserver des réseaux écologiques propices aux déplacements et au cycle de vie de la faune nocturne.

Avec l’expertise du CPIE Loire Anjou, Beaupréau-en-Mauges a élaboré en 2017 une trame noire pour garantir des espaces sans lumière ou bien maîtrisée, lutter contre la pollution lumineuse et préserver la biodiversité nocturne en réduisant l’éclairage de la nuit, qu’il soit public ou privé.

Les conséquences de la pollution lumineuse sont multiples : mortalité des insectes, rythme biologique perturbé, dérèglement de la chaîne alimentaire et changement des axes de migration des oiseaux. Dans les Mauges, on compte une vingtaine d’espèces de chauves-souris, toutes protégées. La nuit, le fait de ne pas pouvoir échapper à la lumière des lampadaires ou néons influe sur leur orientation et capacité de reproduction. Cela désordonne leur zone de chasse. Le parc de Beaupréau, espace naturel sensible, abrite plusieurs colonies de nombreuses chauves-souris. Les agents municipaux et les bénévoles qui entretiennent le parc réalisent d’ailleurs des aménagements afin de les préserver, et tous les promeneurs et usagers du parc doivent être vigilants à ne pas perturber cette faune protégée.

En partenariat avec Mauges Communauté et l’OFB (Office Française de Biodiversité), le CPIE Loire Anjou met en œuvre une trame nocturne. Ce projet sera décliné auprès de l’ensemble des usagers du territoire. La première étape est de mesurer l’impact de l’éclairage artificiel sur les chauves-souris par des recherches bibliographiques, des analyses cartographiques et des enregistreurs acoustiques. Ensuite, une réflexion sera réalisée, en collaboration avec les communes du territoire, pour agir contre la pollution lumineuse : extinction et gestion des durées d’éclairages, peinture réfléchissante, diminution des températures de couleurs… « Le but est de protéger la faune nocturne tout en répondant aux attentes des habitants. Il nous faut donc définir ensemble une politique de réduction d’éclairage avec, en bonus, des économies financières. Cette action est en cohérence avec le plan climat territorial qui vise à réduire notre impact carbone dans les Mauges. » souligne Elsa Josse, adjointe déléguée à la sensibilisation à l'environnement et la protection de la biodiversité.

Le CPIE va accompagner les collectivités des Mauges autour de cette problématique. En lien avec les agents et élus municipaux, des aménagements dans les zones les plus exposées sont envisagés. A Villedieu-la-Blouère, une première expérimentation de peinture luminescente est à l’étude. Cette phase de test va permettre de vérifier si cette signalétique peut être une alternative ou un complément à l’éclairage urbain et de mesurer les effets sur la faune locale. De plus, un point d’information va être mis en place afin de sensibiliser les citoyens et acteurs économiques.

Imprimer

  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-
  • visuel-